Le thought leadership marketing reste un excellent moyen d’atteindre les cadres supérieurs et les décideurs. Cette démarche est également payante sur le plan commercial : les leaders d’opinion reçoivent davantage de commandes de la part de clients existants ou sont invités à présenter leur projet à de nouveaux clients. Vous attirez également les talents, ce qui n’est pas sans importance lorsque la guerre des talents fait rage. Mais les lecteurs sont très exigeants en ce qui concerne le contenu du thought leadership : il doit être original, passionnant et bien fondé. Et surtout, il faut que ce soit amusant.

 

La bonne nouvelle : le thought leadership marketing fonctionne toujours

Tout d’abord, la bonne nouvelle : une enquête récente menée par LinkedIn et Edelman montre que les décideurs et les C-levels sont toujours à la recherche de contenu relatif au thought leadership.

La moitié des cadres supérieurs y consacrent même plus d’une heure par semaine. Cela montre que le contenu est un excellent moyen d’atteindre des C-levels et de les convaincre de votre expertise.

Et cela mène aussi directement à des opportunités commerciales : 

  • 42 % des décideurs envoient des demandes de propositions aux entreprises qui produisent un bon contenu.
  • 53% récompensent les entreprises intéressantes avec lesquelles ils ont déjà travaillé en leur passant plus de commandes.
  • 54 % des décideurs se tournent vers des experts non-leaders pour obtenir un thoughtleadership. Le thought leadership offre donc clairement des opportunités pour les challengers sur le marché.

 

Mauvaise nouvelle : la médiocrité règne trop souvent dans le domaine du thought leadership. 

Mais tout contenu n’est pas forcément un contenu relatif au thought leadership.

Selon les répondants, le Covid-19 a eu un effet négatif évident sur la qualité du contenu offert. La pandémie a accéléré la poussée du marketing de contenu, ce qui a malheureusement entraîné un tsunami de mauvais contenu. Cela n’est pas sans conséquence sur la valeur perçue du contenu de type thought leadership.

Une majorité écrasante de répondants trouve la qualité de la plupart des contenus actuels « médiocre ». Ils trouvent environ la moitié de ce qu’ils lisent intéressant – l’autre moitié est considérée comme une perte de temps.

Heureusement, on sait très bien ce que les lecteurs attendent d’un bon thought leadership marketing :

Thought leadership marketing do’s

  • Allez rapidement à l’essentiel. Saisissez votre lecteur par la peau du cou dès le premier paragraphe et gardez le cap. La moitié (55 %) des lecteurs abandonnent le contenu s’il ne les passionne pas dans la minute qui suit.
  • Essayez de comprendre fondamentalement ce que font vos clients. Aujourd’hui, 47 % du public n’a pas le sentiment que le contenu proposé répond à ses attentes et à ses besoins.
  • Creusez plus profondément. Plus de 70 % des décideurs sont à la recherche des dernières informations sur leur secteur. Les idées superficielles et peu originales sont une source d’irritation.
  • Ne craignez pas de contrarier votre public. Seuls 19 % des décideurs recherchent un contenu qui confirme leurs propres convictions. Ciblez les 81 % d’aventuriers qui veulent être mis au défi.
  • Le plus important peut-être : faites vos devoirs. Les lecteurs peuvent sentir un travail bâclé à des kilomètres. 80 % des personnes interrogées disent apprécier l’ajout de données provenant de tiers – des organisations de confiance, mais aussi des particuliers.

Thought leadership marketing don’ts

  • Ne soyez pas arrogant. Un ton de voix trop commercial repousse 45 % de vos clients potentiels.
  • Il est essentiel de trouver le bon ton, et cela passe par votre propre voix. Le public veut sentir une personne en chair et en os, quelqu’un avec des idées et des convictions vécues. Ils ne recherchent pas une copie d’entreprise insipide et inodore.
  • La constatation la plus frappante est sans doute la suivante : il faut que ce soit amusant. Une majorité écrasante de 87 % a déclaré que le contenu peut être à la fois divertissant et intellectuellement enrichissant. 

Vous avez des questions ou des réflexions sur le thought leadership marketing ? Posez-les-nous sur LinkedIn, Twitter ou Facebook !

S’inspirer du thought leadership marketing:

Etude LinkedIn & Edelman 
Thought leadership: un guide